Après 2 ans à vous informer sur les enjeux de la lutte écologique, nous avons besoin de votre soutien.

Sans nouvelle révélation,
Camille Etienne fait basculer
la lutte contre les PFAS

22/05/2024

Écrit par :

Clément Lopez

Photos de :

Aurèle Castellane

Pierre Fimbel

Usine d’Arkema, producteur de PFAS derrière un terrain de foot communal, Pierre-Bénite (69), mars 2024
Photo  : Aurèle Castellane | @broth_earth

Le sujet des PFAS est considéré comme l’un des plus grands scandales sanitaires du 21ème siècle. Il a connu le mois dernier une médiatisation sans précédent en France, notamment à travers le documentaire de Camille Etienne. Mais derrière ce documentaire, qui ne révèle en réalité rien de nouveau, se trouve un travail militant colossal souvent tapis dans l’ombre. 

"Dans leur diversité, les actions de désobéissance civile jouent un rôle primordial."

Militant.es sous une banderole devant le site d’Arkema, Pierre-Bénite (69), décembre 2022
Photo  : Aurèle Castellane | @broth_earth

Le documentaire “Toxic Bodies”, est avant tout un coup médiatique. C’est plus de 300 000 vues uniquement sur YouTube. Une médiatisation qui aboutira à une victoire d’étape le 4 avril à l’Assemblée nationale, porteuse d’espoir. 

Pourtant le documentaire ne fait que “répéter” ce qui a déjà été dit depuis des années. Alors, force est de constater qu’il résume et surtout présente une quantité d’information capitale dans un format qualitatif et percutant. 

En usant de sa notoriété et en produisant avec son équipe un documentaire incarné, elle utilise les codes médiatiques avec justesse. 

En parallèle, elle profite aussi d’un agenda politique et médiatique favorable en publiant le documentaire près de 10 jours avant le passage de la loi à l’Assemblée nationale. 

Camille Etienne a donc su se trouver en bout de chaîne d’un travail colossal, en le traitant avec brio au bon moment. 

Affiche du documentaire de Camille Etienne et Solal Moisan : Toxic Bodies, mars 2024

Camille Etienne et Vincent Verzat sur la mobilisation contre l’autoroute A69, Saïx (81), octobre 2023
Photo : Pierre Fimbel | @pyr_fbl

Banderole « Poison » sur le site d’Arkema, Pierre-Bénite (69), mars 2024
Photo  : Aurèle Castellane | @broth_earth

Un travail de fond réalisé depuis des décennies 

Si ce documentaire a eu autant d’impact, c’est qu’il profite de la mobilisation de différents réseaux militants usant de divers modes d’actions, souvent liés. 

Par exemple, les études scientifiques ont permis d’établir des constats qui crédibilisent les revendications militantes. Les actions juridiques, elles, exercent une pression supplémentaire et permettent un changement concret de la législation, etc. 

Les victimes aussi jouent un rôle primordial dans la lutte. Elles se retrouvent au centre de la lutte. Elles mènent des actions en justice et témoignent des conséquences directes du scandale sanitaire. 

Cela permet d’humaniser le scandale et de le rendre toujours plus concret. 

Le flanc radical est aussi nécessaire que vulnérable 

Dans leur diversité, les actions de désobéissance civile jouent un rôle primordial. Elles médiatisent la problématique et surtout rendent plus entendables les discours “modérés”. 

Les actions contre Arkema n’ont pas défrayé la chronique comme d’autres actions de désarmement. Elles ont tout de même permis de rendre plus audible dans le débat public le discours de Camille Etienne, qui semblait par défaut plus raisonné. 

Néanmoins, ces actions mettent en danger les militant.es, qui paient souvent les conséquences de leur engagement dans l’ombre. 

Nasse de militant.es suite à une intrusion sur le site de Arkema,
Pierre-Bénite (69), mars 2024
Photo  : Clément Lopez | @clementlopez.jpeg

Militants avec un drapeau de la CGT, Lyon (69), janvier 2023
Photo  : Aurèle Castellane | @broth_earth

Les liens entre les différentes façons de lutter sont parfois fragiles 

Les actions de sabotage sur des sites industriels peuvent avoir, par exemple, un effet revers sur la lutte. Les salarié.es peuvent se sentir visé.es voire directement attaqué.es, ce qui peut casser le lien fragile entre des considérations écolo et celles des salarié.es et de leurs droits. 

C’est tout un équilibre à trouver et préserver, impliquant une vraie coordination entre des considérations souvent convergentes mais à l’agencement complexe. 

Nos sources

–   Protéger la population des risques liés aux substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS) (Dossier législatif en version repliée)

–   Assemblée nationale. (s. d.).
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/dossiers/proteger_population_risques_pfas

Nos autres reportages

Newsletter Sendinblue

Commentaires récents

Aucun commentaire à afficher.
Latest Events
Ads
Event Search

You should choose a search result page. You can choose the page from the Theme Options > Events > Event Search Results Page option.